Morocco Ecotours défend un tourisme solidaire et responsable  

Morocco ecotours s’engage :

  • à promouvoir un tourisme durable, solidaire et équitable auprès du public,
  • à sélectionner des prestations de qualité,
  • à fournir une information objective aux voyageurs/participants,
  • à verser 3 % du prix des voyages pour soutenir les projets de développement durable d’intérêt général,
  • à aider et conseiller les partenaires locaux pour la mise en place d’un tourisme
    durable,
  • à leur verser une juste rémunération, dans l’esprit d’un tourisme équitable et solidaire,
  • à donner la priorité aux produits et aux prestataires locaux (achat de nourriture locale, guides locaux…),
  • à économiser les ressources naturelles (eau, bois…) et à gérer les déchets,
  • à garantir une parfaite transparence de la gestion,
  • à respecter la charte marocaine du tourisme responsable et à la faire respecter par ses partenaires et les participants.

Les partenaires locaux :

  • doivent fournir des prestations de qualité et faire preuve de professionnalisme dans la réalisation de celles-ci,
  • doivent favoriser le contact, l’échange véritable, tout en respectant l’intimité des populations locales,
  • doivent assurer le respect des règles de vie locales et le contrôle des dons et cadeaux aux populations locales.
  • doivent assurer la sécurité des voyageurs (véhicules en bon état, conditions météorologiques…) et s’efforcer de respecter les horaires du programme de voyage.

Les voyageurs :

  • s’engagent à respecter les règles de sécurité et à suivre les conseils et recommandations du guide,
  • devront s’efforcer de contribuer de manière positive à la vie du groupe pour le bon déroulement du séjour.
  • doivent respecter et économiser au maximum les ressources naturelles locales (bois, eau…), considérées comme précieuses car elles devenues rares. Ils doivent également apprendre à gérer leurs déchets,
  • L’observation des animaux ne doit pas modifier leur comportement naturel et déranger leur vie quotidienne. Il est préférable de garder une distance que les animaux considèrent comme sûre, et de se garder de faire trop de bruit. Nourrir les animaux modifie leur régime alimentaire et peut être dangereux. Les singes deviennent ainsi agressifs et voleurs, par exemple.
  • doivent prendre conscience des conséquences de leurs actes et d’attitudes vis-à-vis des populations locales tout au long de leurs séjours. Ils doivent par exemple demander l’autorisation pour prendre des photos.
  • doivent respecter l’intégrité culturelle et sociale des communautés d’accueil, le rythme de leur vie quotidienne, leurs traditions et usages, leur vie privée et leur travail…
  • ne doivent pas intervenir dans l’organisation sociale ni porter de jugement,
  • Le don direct dénature la valeur même de l’échange. Il crée des dépendances et des besoins, suscite des jalousies et encourage à la mendicité plutôt qu’au travail. Le voyageur peut cependant effectuer des dons indirects auprès de structures telles que les écoles, les hôpitaux… ou par le biais des partenaires ou les responsables du voyage qui les transmettra.